A l’automne 2010, les internautes se pressaient pour obtenir leur adresse email du réseau social Facebook (par exemple prenom.nom@facebook.com).

Facebook avait eu la bonne idée de permettre à ses membres de regrouper dans une même «boîte aux lettres» les messages instantanés et différés du réseau social, les messages vidéos et surtout les messages électroniques envoyés par des personnes externes au réseau social. Malheureusement, l’idée n’a pas eu l’écho escompté et très rares sont les personnes qui donnent leur adresse email facebook au lieu de leur adresse de messagerie classique.

Tous les utilisateurs ont une adresse de courrier électronique, qui correspond à leur nom d’utilisateur, à moins qu’ils n’aient fait une demande particulière. L’adresse principale et le nom d’utilisateur peuvent être modifiés via les paramètres généraux.

Depuis quelques jours, les membres attentifs ont pu constater que toutes leurs adresses email avaient été remplacées par leur adresse Facebook, sans qu’ils en soient avertis. Vous pouvez vérifier cela sur votre timeline sous coordonnées. Vous pouvez également modifier ces informations et notamment remettre votre vraie adresse électronique, ainsi que régler les droit d’accès à vos différentes adresses (privée, professionnelle, etc.) en modifiant les paramètres.

Des messages perdus et des adresses supprimées
Ce changement imposé n’a guère été apprécié par les utilisateurs. Mais en plus il y eu des effets collatéraux désagréables pour ceux qui synchronisent leurs carnets d’adresses avec les contacts de leur téléphone mobile en utilisant l’application Facebook. Logiquement, les adresses email de leurs amis ont été mises à jour et automatiquement remplacées par les adresses @facebook.com, même si leurs amis ne les utilisent jamais voire ignorent l’existence de cette nouvelle adresse. De nombreux utilisateurs ont perdu des messages  et la fiabilité de l’adresse @facebook semble sujette à caution. Plusieurs envois ne sont jamais parvenus à leur destinataires ou avec des délais anormalement longs.

Facebook a admis avoir imposé l’affichage de l’adresse de son réseau, mais conteste avoir voulu supprimer toutes les autres adresses dans les téléphones mobiles, précisant qu’il s’agit d’un bug en cours de correction.